Je gagne 21 $ de l’heure chez McDonald’s. Pourquoi tu ne l’es pas? – Blogs Reuters

mcdonalds - hautJe travaille pour McDonald’s et je gagne 21 $ de l’heure.

Non, ce n’est pas une faute de frappe. C’est vraiment mon salaire.

Vous voyez, je travaille pour McDonald’s au Danemark, où un accord entre notre syndicat et l’entreprise garantit que les travailleurs de plus de 18 ans sont payés au moins 21 $ de l’heure. Les employés de moins de 18 ans gagnent au moins 15 $, ce qui signifie que les adolescents travaillant chez McDonald’s au Danemark gagnent plus de deux fois ce que de nombreux adultes en Amérique gagnent en travaillant aux Golden Arches.

À tous ceux qui disent que les fast-food ne peuvent pas être de bons emplois, je répondrais que le mien n’est pas mauvais. En fait, certaines parties sont très bien. Aux termes de l’accord de notre syndicat avec McDonald’s, par exemple, je reçois des congés de maladie payés pour lesquels les travailleurs se battent encore dans de nombreuses régions du monde. Nous bénéficions également de la rémunération des heures supplémentaires, d’heures garanties et d’au moins deux jours de congé par semaine, contrairement aux travailleurs de la plupart des pays. Au moins 10 pour cent du personnel d’un restaurant donné doit travailler au moins 30 heures par semaine.

mcmoney Mais à New York la semaine dernière, J’ai rencontré des travailleurs de la restauration rapide du monde entier qui n’ont pas autant de chance que moi. Nous avons traversé Midtown Manhattan pour exiger un salaire équitable et le respect sur le lieu de travail.

Beaucoup des travailleurs américains que j’ai rencontrés gagnent moins de 9 $ de l’heure. Et contrairement au Danemark, où la plupart des travailleurs de la restauration rapide sont des jeunes qui cherchent à gagner de l’argent supplémentaire à l’école, la grande majorité des travailleurs de la restauration rapide aux États-Unis sont des adultes qui essaient de subvenir aux besoins de leur famille. Selon une étude récente, environ 70% sont dans la vingtaine ou plus, et plus du quart élèvent des enfants.

J’ai rencontré Jessica Davis, par exemple, qui travaille dans un McDonald’s à Chicago et a deux filles – une de 4 ans et l’autre de 4 mois. Après avoir travaillé quatre ans chez McDonald’s, elle gagne 8,98 $ de l’heure et n’a pas d’horaire de travail stable.

Comment les entreprises de restauration rapide peuvent-elles s’attendre à ce que leurs employés travaillent dur sans les payer suffisamment pour vivre? Tous les travailleurs de la restauration rapide devraient être en mesure de subvenir à leurs besoins tout en aidant les grandes entreprises comme McDonald’s à réaliser d’énormes profits.

Les employés méritent également une voix sur leur lieu de travail – comme nous l’avons au Danemark – et McDonald’s devrait respecter le droit des employés de tous les pays de s’organiser et de parler pour eux-mêmes.

McDonald’s ne nous a pas donné notre syndicat. Nous avons dû nous battre pour cela. Ce fut une lutte de cinq ans qui a impliqué de nombreuses manifestations comme celles qui s’étendront à travers le monde jeudi.

Au Danemark, je serai dans l’un d’eux.

PHOTO (EN HAUT): Des manifestants défilent devant McDonald’s à Los Angeles, Californie, le 5 décembre 2013. REUTERS / Lucy Nicholson

PHOTO (INSÉRER): Un client sort d’un restaurant McDonald’s en tant que membres de slogans «MoveOn» criant contre McDonald’s devant le restaurant de Times Square, New York, le 4 décembre 2013. REUTERS / Eduardo Munoz

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *