Les livres, la ressource préférée pour apprendre l’anglais

Soit suivre un cours dans une académie, avec des cours privés ou par vous-même, si vous voulez vous préparer à la examens d’anglais officiels bien sûr, vous aurez besoin livres et matériel de support.

Aujourd’hui, les apprenants d’anglais ont pages Web, applications et autres documents numériques être capable d’apprendre et de pratiquer la langue. Cependant, le livres sont toujours ressource préférée étudier et se préparer aux examens.

La preuve en est que les éditeurs continuent de publier nouveaux livres et cours d’anglais dans un format traditionnel. C’est le cas de Richmond, la branche de la maison d’édition Santillana dédiée aux livres anglais, qui a réédité l’an dernier deux livres à préparer des examens
Trinité.



«En 2018, nous avons conclu un accord de collaboration avec le Trinity College de Londres basé sur la promotion d’un formation méthodologique de qualité pour les enseignants et dans la possibilité de passer les examens Trinity pour nos clients », explique-t-il Maria Sanz Nieto, Chef de produit Richmond.

À la suite de cette collaboration, Richmond propose également du contenu pour réussir les examens Trinity: Prêt pour Trinity est un cours en deux volumes créé spécialement pour les examens Examens classés Trinity en anglais parlé (GESE) et l’examen des Compétences intégrées en anglais (ISE).

Les livres comprennent des exercices conçus pour activer et stimuler la parler et écouter de l’étudiant et de promouvoir interaction active et autonomie de l’étudiant.


Transformation numérique et livres en anglais

« Le poids des formats traditionnels est toujours supérieur à celui des formats numériques, mais transformation numérique C’est un problème totalement d’actualité et nous le gardons à l’esprit dans toutes nos décisions », ajoute Sanz.

Cette transformation n’affecte pas seulement élèves mais aussi à institutions éducatives, qui doit être actualisé et adapté au nouveau domaine d’apprentissage.



Depuis Richmond, des modèles numériques qui combinent partie numérique ou «i-solutions» pour l’enseignant avec Livre papier pour l’étudiant. Ils ont également libéré Modèles 100% numériques, dans lequel l’étudiant travaille avec son appareil et le contenu est acquis via des licences numériques.

D’autre part, dans modèles hybrides, l’étudiant a son Livre papier de travailler en classe, mais ils ont également accès à un plateforme d’apprentissage, à travers lequel l’enseignant peut suivre et voir l’évolution de son apprentissage.

Récemment, Richmond et Santillana ont conclu un accord avec la société Renaissance pour lancer MYON, ongle bibliothèque numérique avec 5 000 titres de fiction et de non-fiction où les élèves peuvent lire selon leurs goûts et leur niveau.

« Cette bibliothèque comprend exercices de compréhension de la lecture et les élèves peuvent utiliser différents outils pour compétences littéraires interagir avec les textes », assure Sanz.

Myon permet également aux enseignants de suivre l’évolution de leurs élèves à travers rapports sur les habitudes de lecture, en plus de tests de compréhension ou de vocabulaire.




Information préparée en collaboration avec Trinity College London



Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *