Qu’est-ce que la paralysie cérébrale? | CDC

La paralysie cérébrale (PC) est un groupe de troubles qui affectent la capacité d’une personne à bouger et à maintenir l’équilibre et la posture. La PC est l’incapacité motrice la plus courante dans l’enfance. Cérébral signifie avoir à voir avec le cerveau. Paralysie signifie une faiblesse ou des problèmes d’utilisation des muscles. La PC est causée par un développement cérébral anormal ou des dommages au cerveau en développement qui affectent la capacité d’une personne à contrôler ses muscles.

Les symptômes de la PC varient d’une personne à l’autre. Une personne atteinte de PC sévère peut avoir besoin d’utiliser un équipement spécial pour pouvoir marcher, ou peut-être pas du tout capable de marcher et peut avoir besoin de soins à vie. Une personne atteinte de PC légère, en revanche, peut marcher un peu maladroitement, mais peut-être n’a pas besoin d’aide particulière. La PC ne s’aggrave pas avec le temps, bien que les symptômes exacts puissent changer au cours de la vie d’une personne.

Toutes les personnes atteintes de PC ont des problèmes de mouvement et de posture. Beaucoup ont également des conditions connexes telles que la déficience intellectuelle icône pdf

garçon en fauteuil roulant bleu

Types de paralysie cérébrale

Les médecins classent la PC selon le principal type de trouble du mouvement impliqué. Selon les zones du cerveau affectées, un ou plusieurs des troubles du mouvement suivants peuvent survenir:

  • Muscles raides (spasticité)
  • Mouvements incontrôlables (dyskinésie)
  • Mauvais équilibre et coordination (ataxie)

Il existe quatre principaux types de PC:

Paralysie cérébrale spastique

Le type de PC le plus courant est le PC spastique. La PC spastique affecte environ 80% des personnes atteintes de PC.

Les personnes atteintes de PC spastique ont un tonus musculaire accru. Cela signifie que leurs muscles sont raides et, par conséquent, leurs mouvements peuvent être maladroits. La PC spastique est généralement décrite par les parties du corps touchées:

  • Diplégie / diparésie spastique ― Dans ce type de PC, la raideur musculaire est principalement dans les jambes, avec les bras moins affectés ou pas du tout affectés. Les personnes atteintes de diplégie spastique peuvent avoir de la difficulté à marcher parce que les muscles tendus des hanches et des jambes font que leurs jambes se rapprochent, se tournent vers l’intérieur et se croisent au niveau des genoux (également appelé ciseaux).
  • Hémiplégie spastique / hémiparésie ― Ce type de PC affecte seulement un côté du corps d’une personne; généralement le bras est plus affecté que la jambe.
  • Quadriplégie / quadriparésie spastique quad La quadriplégie spastique est la forme la plus grave de PC spastique et affecte les quatre membres, le tronc et le visage. Les personnes atteintes de quadriparésie spastique ne peuvent généralement pas marcher et ont souvent d’autres troubles du développement tels que la déficience intellectuelle; saisies; ou des problèmes de vision, d’audition ou d’élocution.
Paralysie cérébrale dyskinétique (comprend également les paralysies cérébrales athétoïdes, choréoathétoïdes et dystoniques)

Les personnes atteintes de PC dyskinétique ont des problèmes pour contrôler le mouvement de leurs mains, bras, pieds et jambes, ce qui rend difficile de s’asseoir et de marcher. Les mouvements sont incontrôlables et peuvent être lents et tordus ou rapides et saccadés. Parfois, le visage et la langue sont affectés et la personne a du mal à sucer, à avaler et à parler. Une personne atteinte de PC dyskinétique a un tonus musculaire qui peut changer (variant de trop serré à trop lâche) non seulement d’un jour à l’autre, mais même pendant une seule journée.

Paralysie cérébrale ataxique

Les personnes atteintes de PC ataxique ont des problèmes d’équilibre et de coordination. Ils peuvent être instables lorsqu’ils marchent. Ils peuvent avoir du mal avec des mouvements rapides ou des mouvements qui nécessitent beaucoup de contrôle, comme l’écriture. Ils pourraient avoir du mal à contrôler leurs mains ou leurs bras lorsqu’ils atteignent quelque chose.

Paralysie cérébrale mixte

Certaines personnes présentent des symptômes de plus d’un type de PC. Le type de PC mixte le plus courant est le PC spastic-dyskinétique.

Signes précoces

Les signes de PC varient considérablement car il existe de nombreux types et niveaux de handicap différents. Le principal signe qu’un enfant pourrait avoir une PC est un retard à atteindre les étapes motrices ou de mouvement (comme se retourner, s’asseoir, se tenir debout ou marcher). Voici quelques autres signes d’une éventuelle PC. Il est important de noter que certains enfants sans pour autant Le CP pourrait également présenter certains de ces signes.

Chez un bébé de moins de 6 mois
  • Sa tête traîne lorsque vous le prenez alors qu’il est allongé sur le dos
  • Il se sent raide
  • Il se sent mou
  • Lorsqu’il est tenu dans vos bras, il semble étendre son dos et son cou, agissant constamment comme s’il s’éloignait de vous
  • Lorsque vous le prenez, ses jambes deviennent raides et elles se croisent ou se cisellent
mère tenant sa fille
Chez un bébé de plus de 6 mois
  • Elle ne roule pas dans les deux sens
  • Elle ne peut pas rassembler ses mains
  • Elle a du mal à porter ses mains à sa bouche
  • Elle tend la main d’une seule main tout en gardant l’autre poings
Chez un bébé de plus de 10 mois
  • Il rampe de manière déséquilibrée, poussant d’une main et d’une jambe tout en faisant glisser la main et la jambe opposées
  • Il se déplace sur ses fesses ou sautille sur ses genoux, mais ne rampe pas à quatre pattes

Informez le médecin ou l’infirmière de votre enfant si vous remarquez l’un de ces signes. En savoir plus sur les étapes de développement que les enfants devraient atteindre de la naissance à 5 ans

Dépistage et diagnostic

Le diagnostic de la PC à un âge précoce est important pour le bien-être des enfants et de leurs familles. Le diagnostic de CP peut prendre plusieurs étapes:

Suivi du développement

La surveillance du développement (également appelée surveillance) signifie suivre la croissance et le développement d’un enfant au fil du temps. Si des inquiétudes concernant le développement de l’enfant sont soulevées pendant la surveillance, un test de dépistage du développement doit être administré dès que possible.

Dépistage du développement

Pendant le dépistage du développement, un bref test est effectué pour voir si l’enfant présente des retards de développement spécifiques, tels que des retards moteurs ou de mouvement. Si les résultats du test de dépistage sont préoccupants, le médecin orientera le patient vers des évaluations développementales et médicales.

Évaluations développementales et médicales

Le but d’une évaluation du développement est de diagnostiquer le type spécifique de trouble qui affecte un enfant.

En savoir plus sur le dépistage et le diagnostic

Traitements et services d’intervention

Il n’y a pas de remède contre la PC, mais le traitement peut améliorer la vie de ceux qui en sont atteints. Il est important de commencer un programme de traitement le plus tôt possible.

Après le diagnostic de PC, une équipe de professionnels de la santé travaille avec l’enfant et la famille pour élaborer un plan pour aider l’enfant à atteindre son plein potentiel. Les traitements courants comprennent les médicaments; chirurgie; un appareil dentaire; et physiothérapie, ergothérapie et orthophonie. Aucun traitement n’est le meilleur pour tous les enfants atteints de PC. Avant de décider d’un plan de traitement, il est important de parler avec le médecin de l’enfant pour comprendre tous les risques et avantages.

Visitez la page d’information sur la paralysie cérébrale NINDS pour en savoir plus sur les traitements de la PC icône externe

Services d’intervention

Des services d’intervention précoce et d’âge scolaire sont disponibles grâce à la loi sur l’éducation spéciale de notre pays – la Loi sur l’éducation des personnes handicapées (IDEA). La partie C d’IDEA traite des services d’intervention précoce (de la naissance à 36 mois), tandis que la partie B s’applique aux services pour les enfants d’âge scolaire (de 3 à 21 ans). Même si votre enfant n’a pas reçu de diagnostic de PC, il peut être admissible aux services IDEA.

En savoir plus sur les services IDEA

Causes et facteurs de risque

La PC est causée par un développement anormal du cerveau ou des dommages au cerveau en développement qui affectent la capacité d’un enfant à contrôler ses muscles. Il existe plusieurs causes possibles de développement anormal ou de dommages. Les gens pensaient que la PC était principalement causée par un manque d’oxygène pendant le processus de naissance. Maintenant, les scientifiques pensent que cela ne cause qu’un petit nombre de cas de PC.

Les lésions cérébrales qui conduisent à la PC peuvent survenir avant la naissance, pendant la naissance, dans le mois qui suit la naissance ou pendant les premières années de la vie d’un enfant, alors que le cerveau se développe encore. La PC liée à des lésions cérébrales survenues avant ou pendant la naissance est appelée congénital CP. La majorité des PC (85% à 90%) est congénitale. Dans de nombreux cas, la cause spécifique n’est pas connue. Un petit pourcentage de PC est causé par des lésions cérébrales qui surviennent plus de 28 jours après la naissance. C’est appelé acquis PC, et est généralement associée à une infection (telle qu’une méningite) ou une blessure à la tête.

En savoir plus sur les causes et les facteurs de risque de la PC

Si vous êtes inquiet

Si vous pensez que votre enfant ne respecte pas les étapes du mouvement ou pourrait avoir une PC, contactez votre médecin ou infirmière et partagez vos préoccupations.

Si vous ou votre médecin êtes toujours concerné, demander une référence à un spécialiste qui peut faire une évaluation plus approfondie de votre enfant et aider à établir un diagnostic.

Dans le même temps, appelez le système public de la petite enfance de votre État pour demander une évaluation gratuite afin de savoir si votre enfant est admissible aux services d’intervention. Ceci est parfois appelé Trouver un enfant évaluation. Vous n’avez pas besoin d’attendre la recommandation d’un médecin ou un diagnostic médical pour passer cet appel.

Où appeler pour une évaluation gratuite de l’État dépend de l’âge de votre enfant:

  • Si votre enfant n’a pas encore 3 ans, contactez votre système d’intervention précoce local.
    Vous pouvez trouver les bonnes coordonnées pour votre état en appelant le Centre d’assistance technique à la petite enfance (ECTA) au 919-962-2001 ou visitez le Centre d’assistance technique à la petite enfanceicône externe
  • Si votre enfant a 3 ans ou plus, contactez votre système scolaire public local.
    Même si votre enfant n’est pas encore assez âgé pour la maternelle ou inscrit dans une école publique, appelez votre école primaire ou votre conseil scolaire local et demandez à parler à quelqu’un qui peut vous aider à faire évaluer votre enfant.
    Si vous ne savez pas à qui vous adresser, vous pouvez appeler le Centre d’assistance technique à la petite enfance (ECTA) au 919-962-2001 ou visiter le Centre d’assistance technique à la petite enfanceicône externe

En savoir plus sur l’intervention précoce

Références

Académie américaine de pédiatrie. Prendre soin de votre bébé et de votre jeune enfant: de la naissance à cinq ans. 5e éd. Shelov SP, éditeur. Elk Grove Village (IL): Bantam Books; 2009.

American Academy of Pediatrics Healthy Children / Cerebral Paralsy
http://www.healthychildren.org/English/health-issues/conditions/developmental-disabilities/pages/Cerebral-Palsy.aspxicône externe

Association américaine des déficiences intellectuelles et développementales
https://aaidd.org/homeicône externe

Honeycutt A, Dunlap L, Chen H, Homsi G.Coûts économiques associés au retard mental, à la paralysie cérébrale, à la perte auditive et à la déficience visuelle: États-Unis, 2003. MMWR Morb mital Wkly Rep.2004; 53 (3): 57-59 .
https://www.cdc.gov/mmwr/preview/mmwrhtml/mm5303a4.htm

Identifier les nourrissons et les jeunes enfants atteints de troubles du développement dans le domicile médical: un algorithme pour la surveillance et le dépistage du développement. Council on Children with Disabilities, Section on Developmental Behavioral Pediatrics, Bright Futures Steering Committee, Medical Home Initiatives for Children with Special Needs Project Advisory Committee. Pédiatrie, juillet 2006.
http://pediatrics.aappublications.org/content/118/1/405.full.pdf icône pdf

Marche des dix sous. Paralysie cérébrale.
http://www.marchofdimes.org/baby/cerebral-palsy.aspxicône externe

Mon enfant sans limites
http://www.mychildwithoutlimits.org/?page=homeicône externe

Institut national des troubles neurologiques et des accidents vasculaires cérébraux. Paralysie cérébrale: l’espoir grâce à la recherche. Publication NIH numéro 10-159, mise à jour le 5/6/10.
https://www.ninds.nih.gov/Disorders/Patient-Caregiver-Education/Hope-Through-Research/Cerebral-Palsy-Hope-Through-Researchicône externe

Pellegrino, Louis. Cerebral Palsy, in Batshaw ML, Pellegrino L, Roizen NJ (eds.), Children with Disabilities, 6th Edition, Baltimore, MD, Paul H Brookes Publishing Company, 2007, pp 387-408.

UCP
http://www.ucp.orgicône externe

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *